Pêche professionnelle : focus sur les réglementations et les bonnes pratiques à adopter

En France, la pêche professionnelle est une activité réglementée dont la pratique implique le respect d’un certain nombre de règles en faveur de l’environnement pour une pêche durable. On passe en revue les principaux axes sur la réglementation et sur quelques techniques de pêche.

De nombreuses mesures réglementaires pour une activité plus pérenne

En effet, la pêche professionnelle est aujourd’hui très encadrée en France par une réglementation stricte que la plupart des pêcheurs respectent afin de préserver la pérennité de leur l’activité. Avant tout, elle fonctionne selon une réglementation nationale, à laquelle il faut ajouter des réglementations régionales qui peuvent être ordonnées par les organisations professionnelles : les comités régionaux des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) par exemple. Ces dernières concernent plusieurs aspects de la pêche, allant des caractéristiques des bateaux et des engins aux zones de pêche en passant par les dates d’ouverture et les limites de capture. Aussi, il existe des réglementations propres à des espèces particulières telles que le loup, tout comme il en existe pour des secteurs particuliers comme les estuaires ou les Aires Maritimes Protégées (AMP)

La législation française insiste surtout sur le respect scrupuleux des conditions générales liées à l’exercice de la pêche en mer dans le cadre imposé ou permis par la réglementation européenne comme le zonage, la taille minimale des captures, le maillage, le taux de prises accessoires… En Méditerranée, la réglementation de la pêche est régie par des prud’homies et reprise sous forme d’arrêtés ministériels et préfectoraux. Elle porte sur certains points comme la fixation d’un maillage minimal pour les filets et la fixation d’une taille minimale au débarquement des espèces, l’usage d’engins de pêche sélectifs… De plus, c’est la réglementation prud’homale qui décide de la durée maximale d’immersion de l’engin pour une calée.

Pour des compléments de réponse, n’hésitez pas à consulter des sites web spécialisés dans le secteur pour comprendre tout pour pêcher en mer.

Quelques bonnes attitudes à adopter pour des résultats probants

Outre les réglementations, connaître certaines techniques de pêche et l’usage de matériels spécifiques est déterminant pour effectuer de belles prises dans les règles de l’art. Sachez bien qu’une canne ne peut pas tout faire. Vous aurez besoin d’un matériel spécifique pour des techniques de pêche particulières. Par exemple, vous opterez pour du matériel de surfcasting pour pêcher depuis le bord à l’appât naturel.

Par ailleurs, la pêche au leurre en mer est l’une des techniques de pêche les plus populaires pouvant aussi bien être pratiquée du bord comme en bateau, avec pratiquement le même matériel. Pour bien la mettre en pratique, il faut se servir idéalement d’une canne légère et plutôt courte mais très solide, pour des questions de praticité. Car pêcher avec une canne trop lourde peut être très épuisant, à contrario, plus une canne est courte et légère mieux le pêcheur lance et anime son leurre en permanence et plus facilement. Par ailleurs, l’utilisation d’une ligne en tresse est plus recommandée car contrairement au nylon, elle ne présente aucune élasticité donc favorise un meilleur maniement des leurres, avec précision qui plus est. Pour réaliser des résultats probants lors d’une partie de pêche au moulinet, il est déterminant d’investir dans un matériel disposant d’un bon frein et d’une contenance moyenne. La qualité de l’équipement lui garantit un usage durable, et avec un bon frein il permet un combat précis avec les prises.