Pourquoi devriez-vous vous mettre au sport ?

Pour plusieurs raisons ! D’abord pour espérer jouir d’une longévité saine, sachant que la pratique d’une activité physique diminue de 30% le risque de mortalité. Ensuite, le sport c’est bon le moral et ça améliore le bien-être émotionnel et physique, la qualité de vie et la perception de soi. On fait le tour !

Le sport permet de limiter ou de canaliser l’agressivité chez les plus jeunes

Avant d’appuyer ces assertions par des chiffres, il faut noter que la pratique du sport a d’autres fonctions chez les plus jeunes. Outre le fait que cela permet de lutter contre l’obésité et le surpoids, pratiquer régulièrement une activité physique est un excellent moyen pour tuer l’ennui et combattre le désintéressement scolaire et social. En pratiquant des sports de combat, par exemple, ils arrivent également à limiter ou à canaliser l’agressivité. Bref, le sport, c’est une affaire de tous ! L’investissement en matériel sportif pour les collectivités a d’ailleurs été revu à la hausse en raison des nombreux bienfaits sociaux et sociétaux du sport dès le plus jeune âge.

Des chiffres qui parlent !

Ce sont les chiffres qui le disent ! Pratiquer une activité est aussi bénéfique pour le corps que pour la tête. C’est une bonne habitude, un excellent remède naturel, qui fait considérablement chuter le risque de mortalité chez les personnes suffisamment actives. Selon le constat de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le manque d’activité physique figure parmi les 10 principaux facteurs de la mortalité mondiale. Ainsi, les personnes ayant une activité physique insuffisante auraient un risque de décès évalué entre 20 et 30% comparées à celles qui sont régulièrement actives. Bref, vous l’aurez compris, la pratique suffisante du sport augmente l’espérance de vie, et les recommandations de l’OMS sont les suivantes :

  • Entre 5 et 17 ans, pratiquer au moins 60 minutes/jour d’activité physique, d’intensité modérée à forte ;
  • Chez les adultes, jusqu’à 65 ans, au 150 minutes/semaine d’une activité physique d’intensité modérée, ou 75 minutes d’une activité physique intense, ou une combinaison équivalente d’activité physique d’intensité modérée à forte.

Mais, l’enjeu du sport n’est pas que physique, il est aussi mental.

Sportifs, plus impulsifs, extravertis, et moins névrosés…

Selon un sondage repris par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, les personnes pratiquant régulièrement une activité physique intense, peu importe l’âge et le sexe, sont moins exposées à l’anxiété, à la dépression, moins névrosées et plus extraverties et impulsives que les personnes moins actives. Et ce n’est pas tout ! Les sportifs sont plus susceptibles de contrôler leur poids, car ils surveillent bien leurs habitudes alimentaires comme pour ne pas anéantir les efforts consentis avec une alimentation non contrôlée. Les transformations corporelles dont ils bénéficient et qui influent sur l’apparence leur permettent de développer une estime de soi plus forte, le regard des autres constituant des sources de motivation et de satisfaction importantes. La qualité de vie est davantage renforcée.