Choisir son portail en moins de 5 minutes est possible grâce à quelques astuces de « pro ». Découvrez-les dans ce guide qui nous fera gagner beaucoup de temps.

Le type d’ouverture

Quel que soit le genre d’ouverture d’un portail, il faut se rappeler qu’il s’agit avant tout d’une barrière de protection. C’est le lieu de passage des habitants, mais aussi des invités. Il convient donc de le choisir en fonction de l’environnement de la maison.

Au niveau du type d’ouverture, on distingue les portails à battant avec deux vantaux : s’ouvrant vers l’intérieur, ce « classique » des maisons individuelles est notamment adapté aux habitations attenantes à une rue en pente ou à un trottoir de faible profondeur. Il y a également le portail coulissant qui convient pour les maisons avec peu d’espace intérieur (cour plutôt petite par exemple).

Le matériau

Un portail peut se décliner en fer, en bois, en aluminium ou en PVC. Pour disposer d’un modèle alliant solidité et sécurité, il faudra se tourner vers un portail en fer ou en aluminium.

Le portail PVC se distingue par sa facilité d’entretien et par son installation simple. Bon à savoir : Il requiert la mise en place d’une armature renforcée en aluminium pour être plus robuste. Le bois dispose également d’une excellente robustesse, mais nécessite des traitements divers.

La forme

Le choix de la forme du haut du portail dépend avant tout du goût de chacun. Il est possible d’acheter un portail droit, en V, bombé ou incurvé. Il y a aussi les modèles en « chapeau de gendarme » ou en « chapeau de gendarme inversé ». Un portail a généralement une largeur standard de 300 centimètres.

L’aspect

Le portail peut être ajouré. Dans ce cas, il laisse passer la lumière et permet aux habitants de voir l’extérieur.

Lorsque le portail est semi-ajouré, il possède une partie basse pleine. Cela permet d’assurer la sécurité des animaux et des enfants.

Le portail plein est le modèle qui apporte le plus de discrétion.