La Polynésie est constituée d’innombrables endroits paradisiaques faisant le bonheur des vacanciers. Au cours de leur voyage en Polynésie, les voyageurs pourront se rendre, par exemple, en Nouvelle-Zélande, située au sud-ouest de l’océan Pacifique. Ce pays d’Océanie regorge de merveilleux lieux qui ne laissent pas indifférents les touristes. La découverte commence par la visite du parc national de Tongariro. Ce site se trouve dans le centre de l’île du Nord et doit sa renommée à ses volcans Ruapehu, Ngauruhoe et Tongariro. Les routards y apercevront plusieurs sites sacrés pour les Maoris. Ces derniers sont des populations polynésiennes autochtones de Nouvelle-Zélande qui représentent 15 % des Néo-zélandais. À noter que ce parc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est composé de nombreux massifs montagneux qui raviront certainement les randonneurs. Les plus aventuriers auront l’occasion d’y ascensionner, entre autres, le mont Tongariro qui s’élève à plus de 1 900 m d’altitude. Cette réserve naturelle se démarque également par son paysage époustouflant et sa richesse en biodiversité. Elle abrite une vaste forêt humide de 30 km² où les globe-trotters verront une grande variété de fougères épiphytes, d’orchidées et de champignons. Ils ne manqueront pas non plus d’y observer diverses espèces d’oiseaux.

La visite des parcs nationaux de Fiordland et d’Aoraki/Mount Cook

Lors d’un circuit en Polynésie, les touristes se rendront au sud-ouest de l’île du Sud pour visiter le parc national de Fiordland. Son paysage est caractérisé par la présence de nombreux fjords, des vallées érodées par des glaciers. Cette réserve regorge de chemins de randonnée qui permettront aux voyageurs d’explorer une faune et une flore d’une incroyable diversité. Elle constitue un haut lieu d’observation des dauphins, des phoques, des souris, des rats et des cerfs. Cette aire protégée est également un havre de paix pour une large variété d’oiseaux comme le kakapo ou encore le kiwi. À noter que l’UNESCO a inscrit ce site sur la liste du patrimoine mondial. Mis à part cela, les globe-trotters iront près de la ville de Twizel pour découvrir le parc national Aoraki/Mount Cook. Ce dernier s’étend sur une surface de plus de 700 km² et abrite des glaciers. Les alpinistes y trouveront leur bonheur en escaladant des montagnes qui culminent à plus de 3 000 m. Ce bout d’Éden est aussi réputé pour sa faune et sa flore remarquables. Les visiteurs y observeront une grande diversité d’arbres, d’oiseaux et de mammifères comme le pipit, le tahr et le chamois.

Une escapade dans la ville d’Auckland

Au cours de leur séjour en Nouvelle-Zélande, les touristes rejoindront la ville d’Auckland. Cette métropole, densément peuplée, compte environ 1 500 000 habitants et regorge de somptueux endroits qui méritent un détour. Durant leur passage sur les lieux, les vacanciers visiteront le fameux Sky Tower. Ce bâtiment, haut de 328 m, est connu comme étant le plus haut de l’hémisphère sud. Inauguré le 3 mars 1997, cet édifice sert d’émetteur pour diffuser la télévision et la radio. Arrivés au 53e étage, les globe-trotters apercevront un restaurant où ils dégusteront de succulents plats tout en profitant d’une vue panoramique. Pour les adeptes de sensations fortes, ils pourront y faire du saut à l’élastique ou de la descente en rappel. Mis à part cela, les bourlingueurs rejoindront le quartier résidentiel Viaduct Harbour où des bars et des restaurants parsèment les rues. En poursuivant leur chemin, ils verront le musée du mémorial de guerre d’Auckland. Cet établissement est composé de galeries dédiées aux victimes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Les routards y admireront une magnifique collection d’objets maoris et assisteront à des spectacles présentés par des Maoris.