Archive mensuelle janvier 2020

ParNath

Pourquoi et comment comparer les syndics de copropriété ?

Vous êtes copropriétaire et le mandat de votre syndic de copropriété se termine bientôt ou vous souhaitez tout simplement en changer ? Avec une multitude d’offres et de syndics professionnels, il est difficile de se décider.
Nous vous expliquons ce qu’est un syndic de copropriété et son rôle. Nous aborderons ensuite les raisons de comparer les différentes régies d’immeuble entres eux et enfin nous verrons comment les comparer et les outils disponibles pour vous faire gagner du temps et de l’argent.

Qu’est-ce qu’un syndic de copropriété et quel est son rôle ?

Le syndic de copropriété est une personne physique ou morale qui a pour mission de représenter le syndicat de copropriété, c’est-à-dire l’ensemble d’un copropriétaire d’un immeuble et d’administrer les parties communes d’une copropriété.

Pourquoi comparer les différentes offres ?

La première raison : c’est obligatoire depuis la loi Alur datant du 24 mars 2014. En effet, cette loi impose qu’à chaque fin de mandat d’un syndic, les copropriétaires doivent mettre en concurrence les différent de copropriété.
La mise en concurrence est aussi une bonne raison de changer de gestionnaire de copropriété professionnel si vous estimez que le vôtre ne remplit pas correctement ou suffisamment son rôle. La mise en concurrence vous permet de comparer les prestations proposées et de sélectionner l’offre la plus adaptée aux besoins de vos copropriétés et de réaliser de réelles économies.

Enfin et avec la loi Elan, promulguée en 2018, changez de syndic de copropriété peut vous permettre d’être accompagné plus facilement dans la mise en œuvre des travaux pour les aménagements obligatoires. Par exemple, la loi Elan oblige les copropriétaires à mettre en place un système pour individualiser les frais de chauffage même s’il est collectif.

Quels sont les critères de comparaison ?

Il est parfois difficile de changer de syndic ou de trouver le bon, quand on devient propriétaire. La mise en concurrence syndics vous permet, bien souvent, de faire des économies et de trouver une solution adaptée à vos besoins.
Quels sont les critères pour départager les syndics professionnels ? Existe-t’il un moyen de gagner du temps et de l’argent pendant sa recherche de gestion de copropriété ?

Comment comparer des syndics professionnels ?

Il faut prendre en compte différents critères pour départager au mieux les différents syndics et trouver l’offre qui nous conviendra le mieux. Pour certains propriétaires le prix des prestations est un facteur plus important que la réactivité dans leur choix. Pour d’autres, une grande disponibilité et écoute seront des éléments de choix indiscutable.

Un syndicat professionnel de copropriété doit dans l’idéal répondre à différents critères pour, objectivement, offrir d’excellentes prestations. Outre le prix qui peut aller du simple au double selon le nombre de lots et des équipements de l’immeuble, la disponibilité et la réactivité d’un syndic de copropriétaire fait partie des critères de choix pour la plupart des copropriétaires. Viens ensuite la bonne gestion des charges, la capacité de tenir une comptabilité transparente, la faible rotation des effectifs, la possibilité et la capacité de suivre des travaux d’amélioration ou de rénovation au besoin…

Il faut ainsi prendre beaucoup de critères en compte quand on souhaite changer de syndic. Il existe des outils pour vous faire gagner du temps dans vos recherches de nouveau gérant de copropriété.

Utiliser un comparateur de syndic de copropriété

Il existe aujourd’hui des comparateurs qui permettent de vous aider dans votre choix de gestion syndical. Conçu avec un puissant algorithme, il vous permet de gagner du temps et de l’argent en vous proposant les solutions les plus adaptées à vos besoins. Pour recevoir les différentes offres de syndics : Cliquez ici

L’algorithme prend en référence le prix et la qualité des syndics notamment par les évaluations laissés par des clients pour les prestations de service des syndics de copropriété.
Vous ne le savez peut-être pas mais le prix varie en fonction du nombre de lots dans une copropriété et de leurs caractéristiques propres. Plus il y a aura de lots, plus faire appel à un régie d’immeuble sera cher. De la même façon, une copropriété possédant un chauffage collectif ou employant un gardien fera grimper la facture liée aux prestations du syndic de copropriété.
De plus, sachez que les syndics professionnels prennent souvent une base, un forfait minimum pour gérer une copropriété.
Ainsi connaître les caractéristiques de sa copropriété vous permettra de pouvoir sélectionner le syndic et la formule la plus adaptée.
Pour utiliser au mieux les comparateurs, il faut donc minutieusement le remplir et surtout ne rien oublier. Utiliser un comparateur permet donc de trouver la meilleure offre.

Ainsi comparer les syndics de copropriété est désormais obligatoire. La mise en concurrence et la comparaison des différents syndics doivent se préparer en assemblée générale et en conseil syndical. Elles vous permettront de trouver le syndic de copropriété le plus adapté à vos besoins et au meilleur prix.

 

ParNath

Tout savoir sur l’écran sous toiture

Une maison peu ou mal isolée peut être la source de l’accélération de sa dégradation, notamment si la mauvaise isolation concerne la toiture. En effet, il faut savoir que 30% des déperditions thermiques d’un logement s’échappent par le toit si celui-ci n’est pas correctement isolé, sans parler des éventuelles infiltrations de neiges, d’eau ou encore de nuisibles. Ainsi pour garantir une isolation adéquate, la pose d’un écran sous-toiture est fortement recommandée, voire obligatoire, dans certains cas.

Qu’est-ce qu’un écran sous-toiture ?

Un écran de sous-toiture est une bâche ou membrane synthétique, généralement en plusieurs couches, pouvant être souple ou bitumeuse destinée à protéger les combles des intempéries et de l’humidité améliorant ainsi les performances énergétiques de la maison.

Comme son nom l’indique, il est directement installé sous les tuiles de toiture, donc du côté froid de la maison, pour assurer son rôle de barrière étanche à l’eau.

Cet isolant peut être mis en œuvre, quel que soit l’aménagement et l’accessibilité des combles.

Les règlementations concernant la pose d’un écran sous-toiture

Les normes encadrant les travaux l’isolation d’une maison sont, de nos jours, devenues plus exigeante vu l’amélioration de la qualité des logements. Ainsi, concernant les écrans sous-toitures, leurs caractéristiques sont régies par la norme NF EN 13859-1.

Selon la région, la pose d’un écran sous-toiture peut être obligatoire ou non. Le DTU ou Document Technique Unifié est la référence pour tous professionnels du bâtiment, car il définit les règles de l’art à observer en matière de construction. Ce document n’impose pas la mise en œuvre d’un écran sous-toiture mais la recommande fortement, particulièrement pour les toitures à faible pente et celles en site exposé.

Comment poser un écran sous-toiture ?

Tout d’abord, il est important de savoir que la pose doit se faire de bas en haut, en débutant par le dessus de la gouttière.

Après avoir coupé les bandes de l’écran à la bonne longueur, placez-les à l’horizontale, toujours parallèlement à la gouttière en les tendant au maximum. Puis, attachez-les à chaque extrémité en les faisant chevaucher d’environ 10cm et fixez-les directement à la charpente. Il est impératif que vos bandes restent strictement parallèles afin d’assurer la couverture en totalité de la charpente. Pensez à vérifier également l’absence de dénivelé entre le bas et le haut de la toiture pour permettre à l’eau de s’écouler directement dans les gouttières.

Une fois l’écran posé, placez les liteaux par-dessus. Assurez-vous de respecter l’écartement optimum entre deux liteaux avant de les clouer.

Si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour poser cet écran sous toiture, il est préférable que vous fassiez appel à un professionnel comme ce couvreur dans le Drome pour que son installation soit faite dans les normes.

Quels sont les avantages d’un ecran sous-toiture ?

D’abord, l’un des principaux rôles d’un écran sous toiture est de protéger votre habitation et plus particulièrement vos combles contre les intempéries. Il empêche les infiltrations dues à la neige, le soulèvement de votre toit sous l’effet du vent et assure une meilleure protection de la toiture contre les variations climatiques.

De plus, il préserve les bois de la charpente ainsi que les combles de l’humidité empêchant ainsi l’installation de la moisissure.

Par ailleurs, la présence d’un écran sous-toiture évite l’introduction de petits animaux tels que les insectes, divers nuisibles et certains oiseaux sous la toiture pour y installer leurs nids.

En outre, il permet d’optimiser les performances énergétiques et le confort thermique de votre habitation étant donné que les bandes d’écran sous-toiture sont parfaitement étanches à l’air. En plus, cette imperméabilité à l’air empêchera la pénétration de diverses particules volatiles (poussières, pollen, sables…) dans votre maison. Idéal pour lutter efficacement contre les allergies.

ParNath

Quelles sont les différentes techniques d’épilation pour les hommes ?

Les hommes tout comme les femmes procèdent également à l’épilation, notamment des poils disgracieux. Pour le confort ou tout simplement dans un souci d’esthétique, l’idée de s’épiler est une action indispensable de nos jours. Les solutions sont nombreuses sur le sujet et très souvent, il est difficile de prendre une décision. Cire, rasoir, crème dépilatoire, laser… les techniques d’épilation pour les hommes sont variées. Il est parfois difficile de se retrouver. C’est pourquoi, dans ce post, nous tenons à vous apporter les solutions accessibles selon vos besoins.

Opter pour les techniques durables

Les solutions durables peuvent très bien être l’option qui corresponde effectivement à vos attentes. Vous pourrez opter pour l’usage de la pince à épiler. Celle-ci permet particulièrement de retirer le poil à la racine. Elle est à la fois facile à utiliser et aussi très efficace. Malgré cela, cette option demande beaucoup de temps sachant qu’il faudra retirer les poils un à un. Ce qui fait qu’elle est destinée à des zones peu étendues du corps comme les sourcils par exemple.

Si vous n’êtes pas pour la pince à épiler, vous pourrez toujours vous tourner vers l’épilateur. Cependant, cet appareil est particulièrement réservé à ceux qui ont une faible pilosité, car souvent les poils peuvent seulement être coupés ou cassés. Ce qui n’est pas très intéressant, car ensuite il faudra encore passer le rasoir ou la tondeuse. Si vous êtes déçu du résultat et que vous ne souhaitez pas chercher d’autres solutions, vous pourrez toujours essayer une séance d’épilation pour homme à Marseille 13006.

Mais s’il y a bien une solution efficace qu’il faudra tenir en compte en termes d’épilation, il n’y a rien de tel que l’usage de la cire. Seul inconvénient pour cette méthode : c’est très douloureux. C’est pour cela qu’il faudra le confier à un professionnel.

Choisir l’épilation douce et temporaire

Les méthodes suivantes restent sans aucun doute les plus faciles à réaliser. Cependant, elles sont plus destinées à ceux qui sont pressés. Dans tous les cas, les résultats, bien que réussis, sont temporaires. Si vous faites partie de ces gens-là, vous aurez alors la possibilité de les adopter selon vos besoins. Vient en premier la tondeuse qui est un appareil permettant de couper très rapidement les poils les plus longs. Les résultats peuvent être absolument attrayants, mais sachez que les poils repousseront très rapidement après.

Le rasoir est également un accessoire similaire à la tondeuse. Facile à utiliser, il est en mesure de couper les poils dans le sens opposé de la pousse. Pour les zones sensibles comme le visage par exemple, il est nécessaire d’appliquer du gel ou une mousse de rasage spécifique. Les résultats sont aussi efficaces, mais la repousse des poils est rapide.

Autrement, il existe le gel ou la crème dépilatoire. Ces produits sont destinés à être étalés tout simplement sur les zones concernées et attendre quelques instants pour que les poils se dissolvent avant de rincer. Ils sont surtout idéals pour les petites zones comme les mains, les aisselles ou encore le bas-ventre.

Parvins

Comment simplifier la récolte céréalière ?

Aussi bien pour le maïs que pour le tournesol, les professionnels agricoles recherchent des machines capables de se simplifier la tâche. Pour la découpe du colza et des autres céréales, des solutions sur mesure existent. 

L’automatisation des travaux de récolte

Considérée comme une tâche épuisante, la récolte de céréales a rapidement profité de l’automatisation des machines agricoles. La coupe des céréales et la constitution de gerbes font partie des étapes cruciales avant de transformer le maïs ou le colza. Pour réaliser un travail rapide, les agriculteurs peuvent compter sur certaines machines professionnelles. 

La moissonneuse-batteuse est devenue incontournable dans les champs de céréales. Son rôle est de couper et de créer des javelles. Le battage permet de récolter les grains, de secouer et nettoyer. Elle remplace le travail manuel à bien des niveaux, facilitant les récoltes saisonnières. Capable de réaliser trois opérations délicates, il est souvent utile d’en savoir plus avant d’opter pour un modèle particulier. 

Des machines spécifiques à une céréale

Si la moissonneuse-batteuse est polyvalente, les agriculteurs apprécient de pouvoir compter sur des machines agricoles expertes. Dans ce sens, les pièces qui s’adaptent aux engins, telle que la coupe à tournesol, permettent une action plus précise. 

La scie à colza ou les cueilleurs à maïs s’adressent à des céréaliers qui souhaitent optimiser leurs récoltes. Chaque machine agricole peut donc être équipée avec des pièces supplémentaires pour s’adapter à une problématique en particulier. Dans le domaine des céréales, l’objectif est de gagner en rapidité mais aussi en efficacité. Chaque grain doit être traité avec soin pour pouvoir être transformé et commercialisé. 

Les vis à grains et celles prévues pour le débordement s’avèrent utiles pour un déchargement optimal. La récolte a pris un nouveau visage grâce à des experts qui conçoivent des machines et pièces sur mesure. Neuves ou d’occasion, elles s’imposent dans le paysage agricole moderne. 

ParNath

Guide pour les travaux de ramonage de cheminée

Le froid hivernal s’approche ? Vous vous apprêtez à allumer votre feu de cheminée ? Mais avant cela, sachez qu’une cheminée non ramonée peut être dangereuse pour la santé et pour la maison. Les dépôts de conduit tels que les suies et la créosote qui s’accumulent dans la paroi du conduit peuvent provoquer un incendie. Ainsi, lorsque vous avez remarqué qu’ils deviennent épais, il est temps de ramoner votre conduit. Voici alors quelques informations qui peuvent vous intéresser.

Qui doit se charger du ramonage de la cheminée ?

Prendre le temps d’entretenir sa maison ainsi que ses composants est essentiel si l’on ne veut pas courir le risque de les voir se détériorer. C’est pourquoi le ramonage de la cheminée ne doit pas être pris à la légère. En effet, vous pourriez être tenté de vous y mettre vous-même, mais ne négligez en aucun cas les rôles d’un ramoneur expert en la matière.

Il est à souligner que certes, l’opération de ramonage peut paraître simple et facile à faire. Toutefois, l’intervention d’un professionnel en ramonage comme ce ramoneur dans le 22 est indispensable pour un travail bien achevé et un résultat optimal. D’ailleurs, un conduit bien entretenu assure une meilleure économie d’énergie. En sus, le ramoneur est doté de tous les équipements de haute qualité, garant de la sécurité et du bon achèvement des travaux.

Il ne faut pas oubliez que recourir aux services d’un ramoneur est imposé par la loi. Eh oui, cette obligation est renforcée par la délivrance d’un certificat de ramonage à l’issue de l’opération. Ce document atteste non seulement l’état de la cheminée, mais aussi la sécurité de tous les occupants du bâtiment. Mais le plus important, c’est qu’il pourra servir de preuve du respect de l’obligation devant les compagnies d’assurance.

Quels sont les outils à prévoir ?

D’une part, pour le nettoyage proprement dit, le ramoneur a besoin d’une brosse spéciale, appelée « hérisson » muni d’une canne de la même longueur que votre conduit. Pour protéger les meubles ainsi que tout l’intérieur de la maison, vous pouvez utiliser une bâche ou une toile de protection. Toutefois, vous pouvez la remplacer par un vieux drap que vous n’utilisez plus. Prévoyez aussi une échelle pour les travaux de hauteur. Et enfin, une balayette et une pelle pour enlever les débris.

D’autre part, il ne faut pas négliger la santé et la sécurité. Ainsi, le ramoneur doit se prémunir de gants pour les mains, d’un casque pour la tête, des lunettes pour les yeux, d’un bandana pour les cheveux et d’un masque pour la bouche.

Il est à signaler que lorsque vous faites appel à un ramoneur professionnel, tous ses matériels sont à ses frais.

Comment y procéder ?

Il existe deux méthodes pratiques pour ramoner le conduit de cheminée : le ramonage par le bas et le ramonage par le haut.

D’un côté, le ramonage par le haut consiste à monter sur la toiture et à nettoyer la paroi intérieure du conduit à l’aide d’une brosse appelée « hérisson ». L’utilisation d’une échelle et des équipements de sécurité est alors primordiale. Cette méthode est plus efficace que le ramonage par le bas. En effet, il permet une meilleure isolation de la cheminée. Également, le travail est beaucoup moins soulant.

De l’autre côté, le ramonage par le bas consiste à frotter et à curer l’intérieur de la paroi depuis le pied du conduit. Ce procédé est simple et rapide. De plus, il ne présente aucun danger puisqu’il n’y a aucun travail en hauteur. Cependant, il est fatigant, car on doit s’accroupir tout au long du travail.