Archive mensuelle février 2019

Parvins

Pourquoi faire appel à un diagnostiqueur certifié pour la vente d’un logement ?

Les diagnostics immobiliers font référence à un nombre de documents que le vendeur/bailleur d’un bien immobilier doit présenter à son client (l’acquéreur ou bien le locataire selon le cas). Cette réglementation instituée depuis la loi Carrez du 18 décembre 1996 a pour but louable de renforcer l’information et la sécurité des particuliers. Elle impose à ces derniers la fourniture de dossiers techniques portant notamment sur les caractéristiques clés du bien immobilier à vendre ou à louer. D’où la nécessité de faire à appel à un professionnel dédié : le diagnostiqueur immobilier comme ADN de l’habitat.

Il est quasiment impossible de parler de transaction immobilière sans au préalable solliciter les services des diagnostiqueurs. Cette profession est aujourd’hui un métier à part entière du secteur immobilier. Elle s’est largement développée avec l’arrivée prévisible des différents diagnostics qui jusqu’à présent ne cessent de croître.

La mission des diagnostiqueurs immobiliers

La mission des diagnostiqueurs consiste en premier lieu à passer au peigne fin un bien immobilier pour en second lieu adresser aux vendeurs/bailleurs des dossiers techniques qui en comportent les caractéristiques clés. Parmi ses activités, on peut évoquer :

  • le diagnostic de performance énergétique (DEP)
  • la recherche du radon (gaz radioactif naturel)
  • la recherche des mérules (champignons responsables de la destruction des charpentes
  • les diagnostics des installations gaz et électriques
  • l’état mentionnant la présence ou non de produits ou matériaux contenant de l’amiante

 

Les diagnostiqueurs se chargent par la même occasion de préciser l’état des risques naturels/technologiques ainsi que le de contrôle des installations d’assainissements non collectifs (quoiqu’ils n’en fournissent pas les documents). Le contenu du dossier de diagnostic technique qu’il fournit diffère selon que le bien soit mis en vente ou en location.

Faire appel à un diagnostiqueur certifié, pourquoi ?

Un diagnostic immobilier mal réalisé implique nécessairement de lourdes conséquences financières. D’où l’importance de solliciter les services des diagnostiqueurs CERTIFIES. Ces derniers, en plus de posséder les diplômes dans le domaine concerné, détiennent une certification spécifique pour chacun des diagnostics. Ils jouissent donc d’une double qualification pour faire un état de lieu du bien immobilier conforme à la législation en vigueur.

Notons que :

  • Sa certification est payante et a une limite dans le temps,
  • son examen se passe auprès de l’organisme certificateur,
  • la certification des compétences est délivrée en fonction des connaissances techniques dans le domaine du bâtiment ainsi que de l’aptitude à établir les différents éléments (qui composent le dossier de diagnostic technique),
  • le diagnostiqueur est soumis à un audit de compétence au cours de la 2ème année de ses 5 ans de prestation.

Comme preuve d’engagement et pour couvrir les éventuelles conséquences de leurs interventions, les diagnostiqueurs certifiés souscrivent une assurance.  Les articles L.271-6 et R.271-1 et R.271-2 du CCH stipulent que le montant de la garantie souscrite ne peut pas être inférieur à 300 000 euros par sinistre mais égalent 500 000 euros par année d’assurance. De plus, ils n’ont de lien de nature à porter atteinte à leur indépendance et leur impartialité ni avec le propriétaire/mandataire qui fait appel à ses services, ni avec une entreprise en charge des travaux d’ouvrages, d’installations ou d’équipements pour lesquels il leur est demandé d’établir l’un des documents techniques précités.

 

Parvins

Comment bien utiliser votre centrale à vapeur ?

La centrale à vapeur représente un équipement électronique. Vous devez correctement lire sa notice avant de la mettre en marche au risque de l’endommager ou de réduire ses performances. Par ailleurs, quelques conseils et astuces vous aideront à exploiter de manière optimale votre centrale à vapeur. Découvrez-les dans cet article.

Les précautions pour une utilisation optimale de votre centrale à vapeur

La plupart des fabricants de centrales à vapeur recommandent de remplir leur réservoir avec de l’eau de robinet. Toutefois, vérifiez si cette eau ne contient pas trop de calcaire. Si nécessaire, mélangez l’eau de robinet avec une eau déminéralisée pour éviter que le repassage laisse des taches sur les textiles.

Avant le premier usage de votre centrale à vapeur, prenez le temps de bien la nettoyer. Faites jaillir un peu de vapeur dans le vide pour vous assurer que tout fonctionne normalement. Si vous remarquez des gouttelettes d’eau, cela signifie que le fer à repasser n’a pas encore suffisamment chauffé. Pour les modèles réglables, vous devez bien ajuster la température au risque d’abîmer vos vêtements. Achetez donc de préférence des centrales à vapeur automatiques pour un usage plus aisé. Pour bien choisir, vous pouvez consulter des comparateurs spécialisés pour en savoir plus.

Par ailleurs, éteignez systématiquement votre centrale à vapeur après le repassage. Cela vous mettra à l’abri de sérieux désagréments. Si vous avez souvent tendance à l’oublier, acquérez plutôt une centrale à vapeur avec extinction automatique.

Bien entretenir votre centrale à vapeur

Pour un repassage impeccable et efficace de vos vêtements, vous devez bien prendre soin de votre matériel. Cela le rendra plus performant et durable. Pour les modèles récents, le nettoyage s’effectue sans difficulté. En effet, ils intègrent un système d’entretien automatique. Lisez donc son manuel d’utilisation pour comprendre son fonctionnement. Généralement, vous avez simplement à appuyer sur un bouton pour déclencher le processus. La machine s’autonettoie durant quelques minutes et élimine entièrement le calcaire disponible au niveau de son mécanisme. Pour les modèles dépourvus de cette innovation, cela exige une maintenance manuelle. Les professionnels recommandent donc de les nettoyer régulièrement avec de l’eau et du vinaigre blanc.