Roman : La veille du net » Finance » Comment réagir face à un client mauvais payeur ?

Comment réagir face à un client mauvais payeur ?

Si un cabinet de recouvrement a du mal à fermer de nos jours, c’est parce que beaucoup de personnes ont du mal à réclamer le règlement de leurs factures impayées. Si vous voulez engager une procédure contre les impayés, autant les impayés de loyer que la facture non payée, suivez cet article jusqu’au bout.

Qui sont les mauvais payeurs ?

Il est vrai que les mauvais payeurs pullulent sur la toile actuellement, mais ce n’est pas pour autant qu’il faille étiqueter tous ceux qui ont des difficultés de trésorerie, de mauvais payeurs. Il est tout à fait possible que ce soit une personne de bonne foi qui a subi un contretemps qui se fait qualifier de mauvais payeurs. Ce qui les met dans le même sac que les mauvais payeurs de mauvaise foi.

Lire également : L'assurance à responsabilité civile : c'est quoi au juste ?

Pour éviter ce genre de litige, au moindre retard de paiement, tâchez de relancer votre client avec courtoisie, en lui envoyant une lettre de relance avec accusé de réception. Cela lui permettra de suivre la procédure de recouvrement correctement en cas de défaut de paiement. Évidemment, en cas de non-paiement du débiteur, vous pouvez engager la procédure judiciaire.

Les solutions pour contrer les mauvais payeurs

Une fois les délais de paiement dépassés, toute créance non réglée à l’échéance est comptée parmi les paiements en retard et qui nécessitent des relances. Face à cette situation, il est possible à chacun de recouvrer ses pénalités de retard en plus de son impayé grâce à une solution à l’amiable, ou en faisant appel à un huissier de justice pour une mise en demeure.

Sujet a lire : Que faut-il faire pour choisir votre courtier en ligne ?

Si votre client, ou vos locataires sont dans une situation financière impossible, il vous est impératif d’opter pour un recouvrement amiable afin d’obtenir le paiement, après un délai de paiement. Toutefois, si votre client ne respecte pas les conditions générales, en dehors de la lettre de mise en demeure, vous pouvez vous fier à la décision de justice, en saisissant le tribunal de commerce. Dans un cas extrême, vous pouvez aussi vous référer au tribunal de grande instance pour votre facture.

Cependant, il faut aussi noter que vous pouvez aussi éviter le recours en justice pour éviter les frais de justice et les frais de contentieux. Pour ce faire, au lieu de contacter des huissiers de justice, contacter une société de recouvrement. Autant pour une phase à l’amiable que pour solliciter le paiement prématuré ou l’affacturage forfaitaire.

Les solutions d’urgences

Dans le cas d’une expiration de date d’échéance et une résiliation des retards de paiement des sommes dues. Il est impératif à tous de saisir son client pour une mise en demeure de payer à titre exécutoire, suivi d’une injonction de payer sous peine d’expulsion, grâce à un recouvrement judiciaire. Évidemment, cela nécessite le paiement des frais de recouvrement.

Toutefois, pour récupérer les impayés, privilégiez les relances par courrier-recommandé. Néanmoins, pour le plan d’apurement, vérifiez votre contrat de location ainsi que votre caution solidaire, avant de vous présenter devant un tribunal compétent.

Laisser un commentaire