Roman : La veille du net » Actualités » Guide du lombricompostage

Guide du lombricompostage

Où que vous soyez, les solutions pour réduire les déchets domestiques sont nombreuses. La pratique du compostage, notamment le lombricompostage, fait de plus en plus d’adeptes, convaincus des bienfaits de cette technique facile à mettre en œuvre et bonne pour la santé de la planète.

Le lombricompostage est une pratique qui utilise un procédé naturel et écologique. Cette technique consiste à placer dans un récipient, nommé lombricomposteur, des vers qui se nourrissent des déchets organiques que vous leur apportez régulièrement lors de la préparation des repas par exemple.

A lire aussi : 3 produits incontournables pour votre bébé

Voici un guide du lombricompostage pour en savoir plus sur son sujet.

Quelles sont les précautions d’usage du lombricompostage ?

Avant toute chose, il importe de noter que pour une personne en bonne santé, non prédisposée à des allergies, ni asthmatiques, l’utilisation d’un lombricomposteur comme celui proposé par Eco-Worms.com, n’est pas du tout un problème.

Lire également : Les différents traitements de la maladie du sommeil

En revanche, il vaut mieux prendre certaines précautions, comme éviter de manipuler le lombricomposteur vous-même, etc. L’objectif étant d’éviter de respirer trop fréquemment des quantités trop importantes de spores de moisissures. Dans ce sens, si vous êtes une personne vulnérable, parlez-en à votre médecin.

Où placer son lombricomposteur ?

Pour cela, il vous convient de prendre en compte quelques paramètres :

  • La température

Comme la plupart des êtres vivants, les vers présents dans le lombricomposteur ont aussi des températures auxquelles ils se sentent bien et sont actifs. En fait, plus ils s’éloignent de ces températures, plus ils vont en souffrir. Encore pire, ceci peut parfois aller jusqu’à la mort.

Dans ce sens, il est nécessaire de protéger votre lombricomposteur du gel en hiver. Pour ce faire, vous pouvez par exemple le couvrir avec une couverture ou avec du polystyrène expansé. Vous pouvez également le placer tout simplement dans un endroit plus chaud. Toutefois, veillez à bien protéger votre lombricomposteur du soleil en plein été.

  • L’humidité et l’aération

Il faut noter que les vers de terre n’aiment pas être inondés. Dans ce sens, veillez bien à vérifier que votre lombricomposteur soit à l’abri de la pluie et qu’il soit hermétiquement fermé.

En fait, le lombricompostage est une pratique dite aérobie. Cela signifie qu’il a besoin d’oxygène pour fonctionner. De ce fait, il faut donc que votre lombricomposteur soit placé dans un endroit relativement bien aéré, sinon il va entraîner des mauvaises odeurs.

  • La lumière et le bruit

Les vers de terre sont dépourvus d’yeux, mais sont photosensibles. Cela signifie qu’ils ne supportent pas donc l’exposition prolongée au soleil et fuient la lumière.

Ensuite, il faut aussi noter qu’ils détestent le bruit et les vibrations. Vous devez donc installer votre lombricomposteur dans un endroit moins bruyant.

 

Comment mettre en œuvre votre lombricomposteur ?

Pour ce faire, vous aurez besoin de quelques éléments :

  • Des vers

La première chose que vous devez faire est de vous procurer des lombrics. En réalité, vous pouvez utiliser deux types de vers pour faire du lombricompost : l’Eisenia Foetida et Eisenia andreï.

Pour vous en procurer, vous pouvez par exemple vous en faire donner par quelqu’un qui possède déjà un lombricomposteur chez lui ; mais vous pouvez aussi les acheter.

Pour pouvoir démarrer votre lombricomposteur, il vous suffit d’apporter une masse de vers qui est le double de votre apport de déchet quotidien.

  • De la litière

Il s’agit en effet du milieu de vie des vers. La litière joue plusieurs fonctions, comme :

o   Retenir l’humidité

o   Permettre une bonne aération

o   Constituer l’apport carboné et la matière structurante

Pour installer la litière, assurez-vous de disposer une de 20 à 25 cm de profondeur d’épaisseur

Laisser un commentaire