Alors qu’avant les employés se retrouvaient soit à la cantine, ou mangeaient rapidement un petit sandwich devant la porte du bureau, les habitudes ont désormais bien changé. D’une part, les salariés veulent mieux manger sur leur lieu de travail, car cela les encourage à mieux travailler. D’autre part, c’est la cuisine qui vient directement sur le lieu de travail. Au départ, les traiteurs livraient des plats individuels, aujourd’hui les formules se diversifient.

La « lunch box »

C’est l’autre nom que l’on donne au plateau-repas individuel. Le concept de la boîte est né de la forme de l’emballage. L’employé fait appel au service d’un traiteur d’entreprise spécialisé dans la composition de menus. Il est composé de différents éléments au choix avec une entrée, un plat principal, un fromage et un dessert. Les cartes sont changées régulièrement pour que les mets soient adaptés à la saison et pour éviter une forme de lassitude chez le client.

Le plateau-dégustation

Pour rester dans l’esprit du grignotage sur le pouce, pourquoi ne pas essayer le plateau de dégustation ? Ils sont réalisés pour plusieurs personnes et peuvent contenir de la nourriture assez variée, de la vérine à l’assortiment de charcuterie en passant par les assiettes de pâtes. Le plateau de dégustation est idéal lorsque l’on veut offrir un petit coupe-faim durant une réunion professionnelle ou pendant la pause d’une conférence par exemple.

Le buffet

Pour les réunions de grande ampleur, les séminaires ou encore les soirées d’entreprise, les organisateurs préfèrent prévoir un buffet dînatoire. Premièrement, c’est beaucoup plus simple à gérer, car il n’y a pas de service à table et donc moins de personnel et de matériel à prévoir. Deuxièmement, c’est une formule qui favorise les déplacements et les échanges dans la salle. Le repas buffet permet aux participants d’une soirée de nouer plus facilement des contacts pour agrandir son réseau de clients et de partenaires. Enfin, cette formule est moins lourde à digérer et permet de rester efficace toute l’après-midi.