Le scrum fait partie des méthodologies issues de l’approche agile. Il permet à une équipe de produire un livrable dont la réalisation peut avoir besoin de l’application de diverses instructions tout au long du développement du projet. Cette méthodologie permet ainsi d’éviter que les feedbacks sur la progression du développement d’un produit soient en retard et de limiter les risques de non-respect des demandes du client. Elle présente de ce fait, des avantages indéniables dans la gestion d’un projet.

Un rôle bien défini et des tâches bien attribuées

Dans la réalisation du processus scrum, dès le début de la prise en charge d’un projet, les rôles et les tâches de chaque membre de l’équipe sont bien définies. Dans ce cas, on aura la personne en relation directe avec le client qui aura l’obligation de transmettre les besoins de ce dernier à l’équipe et de donner son avis sur ce qui sera à développer et le livrable voulu. Ensuite, le scrum master est la personne qui gère l’équipe et qui prend soin du respect de l’application scrum. Enfin, il y a l’équipe de développement du produit. Par ce partage de tâche et de rôle, il y aura plus d’engagement chez chaque membre. De plus, le scrum est un moyen de faire participer chaque membre à travers les réunions de présentation des activités réalisées ou non, ainsi que des contraintes rencontrées,  dans un délai court. Chaque membre sera ainsi écouté et sa progression prise en compte au jour le jour.

L’esprit d’équipe mis en avant

Dans les anciennes méthodes de gestion de projet, seul le chef de projet à une vue d’ensemble sur la progression du développement et de la réalisation. Dans le processus scrum, avec les outils utilisés comme le burndown chart qui est un graphe récapitulatif de la progression suivant les objectifs définis à l’avance, chaque membre de l’équipe de réalisation a un aperçu sur la progression. Ce qui permet de conscientiser chaque membre et de limiter les risques de non-respect des besoins du client étant donné qu’un feedback et des analyses seront faits au quotidien durant les sprints. Le livrable sera également de qualité avec la méthode scrum, car elle permet de limiter la présence de bugs dans les fonctionnalités du livrable.

Une priorisation des tâches à faire au quotidien

En fonction de la progression et des blocages rencontrés durant le développement du produit, l’équipe du projet peut ajuster l’étape de la réalisation et adapter les priorités en fonction des besoins. Cela, en respectant le principe des différentes méthodes agiles. Ainsi, il y aura plus de flexibilité dans le processus de développement du produit, et le client pourra aussi progresser avec l’équipe en définissant les points à mettre en avant et les éléments à revoir. Les feedbacks sur les éventuels problèmes rencontrés ne seront donc, plus en retard, et les solutions seront vite appliquées pour éviter les désagréments avec le client final.